Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 12:19

Voici une petite collection de textes que je cite depuis des années, en ce qu'ils "font signe", en "Muthos", bien plus économiquement que le besogneux "Logos" nécessaire mais moins étincelant, peut-être moins JUSTE aussi...

BÉRÉNICE BÉRÉNICE . PHÈDRE PHÈDRE CaverneFR CaverneFR CaverneGR CaverneGR FlaubertApparition FlaubertApparition    EtCeFutTout EtCeFutTout FlaubertCh.BOVARY FlaubertCh.BOVARY GENESEincipit GENESEincipit Genèse Incipit Grec Genèse Incipit Grec HéracliteBrachy HéracliteBrachy Parmenide Parmenide LouiseLabe LouiseLabe ManonLescautIncipit ManonLescautIncipit PorteEtroiteINCIPIT PorteEtroiteINCIPIT ProustAlbertineFIN ProustAlbertineFIN ProustCatleya ProustCatleya ProustMadeleine ProustMadeleine ProustPasMonGenre ProustPasMonGenre ProustPrisonniereFIN ProustPrisonniereFIN ProustVinteuil ProustVinteuil Sappho Sappho StendhalMain10h StendhalMain10h  Eluard Eluard  Le livre des causesJUXTA Le livre des causesJUXTA

 

Savoureuse lecture....

 

Pour les musiciens "classiques", un "RealBook" original, avec moult thèmes (+ accords chiffrés), à la manière des Real Book de Jazz...

The Real Little Classical Fake Book (over 600 Classical The The Real Little Classical Fake Book (over 600 Classical The

Published by taneb
commenter cet article
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 06:35

Veuillez trouver ici le support de la conférence du 11 octobre. GrandsParents GrandsParents

Bien entendu je reste à votre disposition pour tout complément d'information, répondre aux questions, aux critiques et aux contradictions.

Vous fûtes un auditoire pétillant et plaisant...

Published by taneb
commenter cet article
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 13:13

BRÉVIAIRE À L'USAGE DES PARENTS INQUIETS

D'ENFANT SANS « MOI » APPARENT

version à télécharger: EnfantCloitré EnfantCloitré ...

 

 

Paroles de parents:

« Il -ou « elle »- n'a pas de Passion / Il ne sort pas de sa Playstation  / Il ne participe pas aux discussions familiales / Il reste vautré / Il est triste / Il m'inquiète / Rien ne l'intéresse / Il n'est pas motivé / Il n'arrête pas de manger / Il refuse de manger / Il dort trop / Pourtant scolairement il est excellent / Il fait de la phobie scolaire / Il s'agite sans but / Il passe sans cesse d'une activité » à une autre …

 

Diagnostic assez vague: « dépressif », « mélancolique », voire « anorexie mentale / boulimie». Quelques très rares passages à l'acte (bris de matériel, scénario de suicide, prises de risque, colères violentes).

 

Une série d'entretiens bien menés permet assez aisément de poser un diagnostic précis et de mettre en oeuvre un travail thérapeutique rapide -au moins avant 15 ans- et efficace (sinon, changez de Psy! La boîte à outils des professionnels est riche, variée et approfondie).

 

 

 

Éléments d'analyse:

- l'enfant/pré-ado a du mal à grandir, à élaborer un « MOI » autonome (et perçu comme tel!):

  1. le comportement et le discours des adultes (% de mots et de jugements « négatifs » dans la famille comme dans les médias) brosse du monde adulte un portrait peu alléchant (souffrances, ennui, ressentiment, plaintes et critiques permanentes, contradictions Morale/actions, insultes et comportements incivils etc...: COMPORTEMENTS ANXIOGÈNES)

  2. un traumatisme bloque ponctuellement la maturation (angoisse du lendemain, incapacité de « faire le deuil », de se trouver des pratiques SYMBOLIQUES autonomes, peur de souffrir à nouveau, sentiment d'insécurité et d'arbitraire, ressentiment contre les adultes qui ont permis/favorisé le désastre)

  3. les adultes, et surtout les parents, ont un CONTRÔLE quasi absolu -ou... veulent l'avoir!- de l'enfant, se sentent dans l'obligation de « séduire », de proposer des activités, des liens, des complicités... alors qu'un PRÉ-ADO, pas encore adolescent mais déjà ex-enfant, se structure par un monde IMAGINAIRE dont il explore la LIBERTÉ dans le SECRET de sa rêverie -alors que l'adolescent expérimente des scénarios « SYMBOLIQUES » qu'il théâtralise dans le Réel.

  4. l'enfant est soumis à un « CONFLIT DE LOYAUTÉ », sommé de renvoyer à plusieurs adultes différents des « images » et des théâtralités contradictoires, qui pour lui sont autant de « FAUX-SELFS » (N.B.: Un adulte peut se prêter à des « faux selfs », dans l'exercice social de la politesse et des rapports usuels, à condition qu'il ait un « MOI » structuré, identifié et sécure... un enfant, un pré-ado et un ado en sont difficilement capables, le « MOI » peu étayé a tendance à être dilué dans les « faux-self » )

 

- l'enfant/pré-ado , sommé d'être par des injonctions souvent perverses (« Fais moi plaisir, fais ceci... / Tu me déçois beaucoup...») ET blessé de toute part, met en oeuvre -ce qui est un signe de SANTÉ!- un système de « PARE-EXCITATION »: sont feutrés à la fois les blessures ET aussi, ce qui choque les adultes, les contentements: mieux vaut pour lui une tour d'ivoire presque atone que le risque d'un déferlement de souffrances. D'où un comportement parfois indolent, apathique (hypersomnie), ou au contraire affairé MAIS ARTIFICIEL.

 

 

Suggestions:

  • CONSULTER: il s'agit de créer un espace de paroles « PRIVÉ », sans que l'enfant se sente « sommé d'être »: d'ailleurs dans les premiers entretiens on sent bien que le patient essaye plusieurs manières d'être un « bon patient », ou au contraire un « patient exécrable », avant qu'il ne trouve SON ton « juste » , « à lui », qui le signe. Il importe que le professionnel dise clairement que les paroles ne seront répétées aux parents qu'avec l'aval nettement pensé et résolu du jeune patient.

  • Lâcher du lest, autant que faire se peut, dans les exigences qui « somment l'enfant d'être un bon performant », surtout si les demandes parentales sont l'expression implicite -parfois explicite!- d'un chantage affectif. Les « faux-selfs » élaborés à force de pression, de chantage produisent de belles mécaniques qui s'enrayent plus tard en anorexies, en dépressions chroniques, voire en psychoses...

  • Aimer explicitement LA PERSONNE et non LES PERFORMANCES

  • Laisser des espaces et des temps « LIBRES »: il y a des espaces et des temps pour le « contrôle » et l'entraînement ET des espaces-temps pour l'AUTONOMIE; les adolescents, plus tard, auront une formule frappante : « Lâche moi la grappe », avatar du « Fous moi la paix » des années passées.

  • Assurer une atmosphère SÉCURE : de la fiabilité, une cohérence visible entre discours et comportement, des « fins de crise » nettes (« L'incident est clos »)

  • Narcissiser l'enfant/pré-ado sur ce qu'il est sur des qualités de l'ÊTRE (en non des Performances, dont on sait très vite qu'elles sont volatiles...)

  • Être très présent quand il le faut, même brièvement, et... s'éclipser dès que 'enfant est sécure.

  • SURTOUT, NE PAS VOULOIR TOUT RÉGLER!!!!!!!! UN PARENT, ONTOLOGIQUEMENT A TORT.....

 

BON COURAGE

 

Jean-Pierre BÉNAT

Published by taneb
commenter cet article
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 13:50

CLUNY 29 août 1011

 

Voici la version ".pdf" du support de la conférence.  Mosaïque Mosaïque

Amusez vous bien (!) à "digérer" ces quelques outils...

 

Très cordial salut

Published by taneb
commenter cet article
14 août 2011 7 14 /08 /août /2011 16:21

 

D'étranges usages du discours...

 Magritte

 

« Des mots pour le dire », « mettre des mots sur les maux », « abréaction », « débriefing », « verbalisation », « catharsis », « symbolisation »: toutes ces pratiques sont à l'évidence nécessaires et utiles à l'identification puis au dégagement des affects douloureux.

 

Ce bénéfique usage débouche parfois sur une « Mythologie » individuelle (« totémisation »), familiale  (« saga » & « rituels  de narration »), voire politique (« story telling », cher aux conseillers en communication des « élus ») et commerciaux (« slogans » répétés à l'envi).

 

Le risque est de confondre « Mythologie » et « Réalité »: le « Réel » ne se dit qu'avec une distance, celle de la « mise en forme », il y a TOUJOURS un écart entre la chose et la chose dite, entre la Rose et Le Nom de la Rose...

 

Or d'aucuns, après avoir verbalisé, oublient cet écart « rempli » de lyrisme, d'hyperboles, de bruits et de fureurs, de figures de style, d'hypertrophie humorales et d'exagérations polémiques -le même processus existe avec la litote et toutes les formes de dénégations, de dénis et de scotomisations.... avec la construction de la même béance!-, et... hallucinent un nouveau Réel qui n'est que le PSEUDO-SIGNIFIÉ de leur SIGNIFIANT.

 

Voici -nettement caricaturé!- le schéma d'une telle dérive (exemple simple que chacun pourra extrapoler à l'aune de sa propre biographie):

 

  1. je me sens vexé par une petite remarque

  2. je polémique, me prends au jeu

  3. le ton monte (donc... déjà en grand écart avec la « petite remarque » initiale)

  4. j'en viens -et « l'Autre » aussi au « point Godwin »

  5. la rupture qui s'ensuit est narrée avec lyrisme

  6. dans la représentation des interlocuteurs puis dans la mienne, une pseudo-Réalité se tresse peu à peu

  7. tout le monde est persuadé que le « vrai Réel » est la chose narrée, et chacun rajoute son « coefficient narratif », au point que le « vrai Réel » sera totalement oblitéré par le discours: LE MYTHE SERA … LA RÉALITÉ

 

Dans le travail thérapeutique, la mise en mots n'a de sens que si elle est IDENTIFIÉE en tant que telle: il s'agit de SYMBOLISATION, non d'un travail d'Historien.

Ni plus, ni moins....

 

Les mots « signifiants », « symbolisant » un affect ne sont que l'émanation d'un MOMENT, d'une CRISE, transcendés par un EFFET DE STYLE salvateur mais... fallacieux.

 

 

Sans Mythologie, le Réel fait diablement mal (« diabolô », en Grec, signifie « séparer »...)

Sans Réel, la Mythologie « tient lieu de Réel », cela s'appelle « folie », « leurre », « illusion »...

 

À BON ENTENDEUR...

 

 

* cf. "STAT ROSA PRISTINA NOMINE, NOMINA NUDA TENEMUS" : La rose ancienne n'existe plus que par son nom, nous ne tenons que des noms vides, (transposition -Umberto Eco- de la citation de Bernard de Cluny: "NUNC UBI REGULUS AUT UBI ROMULUS AUT UBI REMUS? STAT ROMA PRISTINA NOMINE, NOMINA NUDA TENEMUS" (Maintenant où est Régulus, où est Romulus, où est RÉMUS? Rome n'existe que par son nom ancien, nous ne tenons que des noms vides)

 

 

 

* cf. Platon (Cratyle)

- Σωκράτης

Ἆρ᾽ οὖν οὐ καὶ τὸ λέγειν μία τις τῶν πράξεών ἐστιν;

Socrate

Mais parler , n'est-ce donc pas une des praxis?

 

 

Σωκράτης

 

Οὐκοῦν καὶ τὸ ὀνομάζειν πρᾶξίς τίς ἐστιν

Socrate

Donc, « nommer » est une praxis

 

Published by taneb
commenter cet article
5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 18:58

Veuillez trouver ici  AnalyseSystemiqueFam AnalyseSystemiqueFam     de quoi ancrer, étayer  et solliciter votre réflexion... Amusez vous bien!

 

Questions "basiques":


- "QUI PARLE?"

- "À QUI ÇA PROFITE ?"

- "À QUI ÇA NUIT ?"

- "À QUI C'EST DÉDIÉ ?"

Published by taneb
commenter cet article
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 09:08

Dernière mouture pour le support de cours... Amusez-vous bien... et allez folâtrer du côté d'autres articles: parfois en butinant on se trouve comme l'ébauche d'un reflet..

Boîte à outils, que vous utiliserez à l'aune de votre réflexion que je souhaite fine et finaude...(nouvelle version complétée le 19 DÉCEMBRE 2011 CommGlobal5 CommGlobal5

Pour mieux comprendre l'Analyse Sysmémique, c'est ICI: AnalyseSystemiqueFam AnalyseSystemiqueFam  

 

Petit codicille sur le "Pervers Narcissique" (brève approche... discoursParadoxal discoursParadoxalPerversNarc PerversNarc ; / Pulsion d'emprise Pulsion d'emprise ; vous pouvez utiliser le judicieux questionnaire pour affiner le diagnostic, dans le monde du travail. questPervNarc questPervNarc )

 

En réponse à ceux/celles qui demandaient où trouver des statistiques précises, suivez ce link

      À lire d'urgence si vous voulez avoir quelques notions de management de groupe, un texte vieux de 2500 ans..... Régalez-vous!  L'art de la guerre L'art de la guerre

Si vous avez des difficultés à télécharger un document "lourd", procurez-vous "PANDO" ici: link    et envoyez-moi une demande directe (par exemple l'ensemble des REAL BOOKS.....)

 

Rapport de l'Autorité de Sûreté Nucléaire (décembre 2011):  ECS-Rapport-de-l-ASN-12-2011 ECS-Rapport-de-l-ASN-12-2011

 

Published by taneb
commenter cet article
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 20:14

Petit exercice de décryptage... Faites confiance à votre cerveau.....


 

UN B34U JOUR D'373,
J'37415 5UR L4 PL4G3 37 J3 R3G4RD415 D3UX J3UN35 F1LL35 JOU4N7 D4N5 L3 54BL3. 3LL35 CON57RU15413N7 UN CHÂ734U D3 54BL3, 4V3C 7OUR5, P4554G35 C4CH35 37 PON7-L3V15. 4LOR5 QU'3LL35 73RM1N413N7, UN3 V4GU3 357 4RR1V33 37 4 7OU7 D37RU17, R3DU154N7 L3 CH4734U 3N UN 745 D3 54BL3 37 D'3CUM3.J'41 CRU QU'4PR35 74N7 D'3FFOR7, L35 F1LL37735 COM3NÇ3R413N7 4 PL3UR3R, M415 4U CON7R41R3 3LL35 COURRUR3N7 5UR L4 PL4G3, R14N7 37 JOU4N7 37 COMM3NÇ3R3N7 4 CON57RU1R3 UN 4U7R3 CHÂ734U. J'41 COMPR15 QU3 J3 V3N415 D'4PPR3NDR3 UN3 GR4ND3 L3ÇON. NOU5 P455ON5 UN3 GR4ND3 P4R713 D3 NO7R3 V13 4 CON57RU1R3 D35 CHO535 M415 LOR5QU3 PLU5 74RD UN3 V4GU3 L35 D3MOL17, L35 53UL35 CHO535 QU1 R3573N7 5ON7 L'4M1713, L'4MOUR 37 L '4FF3C71ON 37 L35 M41N5 D35 G3N5 QU1 5ON7 C4P4BL35 D3 NOU5 F41R3 5OUR1R3.

Published by taneb
commenter cet article
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 07:58

2-masque-no

 

3932-6251-large

57796

 

 

Cordial salut à vous!

Vous fûtes des auditeurs intelligents et sensibles, MERCI!

Voici le support, en ".pdf", à méditer (attention, document "lourd" -5Mo-.....) MOI MOI

 

 

ARGUMENTUM:


 

 

Des parents parlent de leur enfant, le définissent comme un peu « timide », pas très sociable, voire un peu terne... Et on le voit hilare, actif et épanoui, avec ses copains lors d'un entraînement de rugby: cette publicité est symptomatique de la capacités des enfants à explorer plusieurs personnages et.... des parents à se tromper!

Comment, à travers ces divers « rôles », élaborer son propre « Moi », comment ne pas se fourvoyer en s'arrêtant à UN personnage, comment être sûr -autant que faire se peut- de qui on est? La conférence tentera de donner quelques pistes de réflexion, en insistant sur ce qui est source de souffrance, voire de pathologie.

D'abord fusionnel avec sa mère (perceptions sensorielles, émotions), l'enfant « objet » devient -partiellement- « sujet » en percevant l'absence: c'est cette frustration qui va amener à la formation lente d'une Identité, avec l'élaboration de consolations personnelles (« dodo ») et l'apprentissage des FRONTIÈRES  (« jour/nuit », « fusion/solitude », « agitation/calme », « jeu/sérieux », puis, plus tard, « public/privé », « Bien/Mal », « Licite/Illicite »...). Parfois les parents, culpabilisés par les pleurs et le supposé « chagrin », sont flous dans l'instauration de ces frontières, avec des conséquences pénibles (enfant « fusionnel », incapacité à développer son Imaginaire pour évacuer l'ennui, consommation de jouets en brèves séquences, enfant-roi, etc...).

Plus tard, l'enfant, encore bien évidemment « objet » à éduquer, va expérimenter en tant que « sujet pas encore autonome » plusieurs types de « je », personnages opportunistes correspondant aux diverses situations: il va falloir donner des gages aux parents, aux professeurs, aux copains, changer de rôle dix fois par jour, en ne sachant pas vraiment à quel moment le « vrai Moi » est là. Si le doute persiste, si l'écart entre le personnage officiel (« Mon fils est timide », « cet élève est paresseux ») et le Moi encore flou est grand, l'adolescent peut être tenté par l'extrême douleur, le risque, pour enfin exister...

Tâchons donc de ne pas enfermer les enfants dans un « FAUX SELF », laissons les expérimenter des personnages, sans être dupes, tout en répétant que l'adolescence, c'est du changement, de la mue, de la quête... Donnons des règles nettes, la culture qui permet de faire le deuil des insatisfactions, tâchons enfin d'assurer les conditions d'un Futur enthousiasmant. Sachons aussi, parfois, nous taire: les adultes ont parfois tort d'avoir raison!

 

 

Published by taneb
commenter cet article
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 07:52

Salut à toutes et tous,

Voici la boîte à outils adéquate.... ordre flou2 ordre flou2

Usez-en comme d'une check list...

 

Voici, en outre, un "mémo" synthétique sur "la" réunion-type... RéunionDuJeudi2 RéunionDuJeudi2

 

AMUSEZ VOUS BIEN

Published by taneb
commenter cet article
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 18:54

Ici, la version ".pdf" de la présentation: DynamiqueGroupe-copie-1 DynamiqueGroupe-copie-1

 

Ces problématiques  induisent  des résistances, as usual:

 

1) difficulté à admettre que notre comportement est grandement "agi" par la structure même du groupe

 

2) difficulté à de défaire de l'illusion : "je suis comme ceci, c'est MON caractère"

 

3) difficulté à changer de "posture", puisqu'elle est confondue avec un supposé "caractère"

 

4) difficulté à penser une stratégie qui mène à changer de "posture", en fonction du rapport de force

 

5) difficulté à échapper aux "IMAGOS" sociales ("masculinité", "féminité")

 

6) difficulté à analyser son propre langage (narcissisant? destructeur? +... les 6 fonctions jakobsoniennes...)

 

7) difficulté à cliver son discours en "discours postural" et "discours "OFF")

 

8) ....

Published by taneb
commenter cet article
17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 14:04

 

Plusieurs familles « entendent » mal les régressions de leurs enfants -propreté remise en question, conduites alimentaires « sales », gestuel & langage déconstruits, etc...- et s'en inquiètent.

Une analyse plus détaillée est disponible dans le document « pré-ado », qui explique la nécessaire régression pour une reconstruction de l'appareil psychique, cependant pour le confort (!) parental, voici une stratégie pour empêcher que l'enfant ne s'enkyste dans une posture sans pouvoir en changer...

 

L'objectif est de permettre à l'enfant de "cliver" ce qu'il vit en DEUX "postures" (et donc DEUX langages, DEUX ensembles de rituels):

 

- la situation "RÉELLE", celle de l'école, de son âge, des relations avec les autres: le code, aussi complexe que les langages adultes, reste souvent énigmatique pour les adultes, alors que pour un enfant/pré-ado/ado la conscience de l'IMPAIR est parfaitement claire, et... angoissante si les conceptions, les goûts parentaux sont trop impérialistes (cf. la honte ô combien toxique quand « on » vous force à porter un gilet, un corsage, des chaussures « hors d'âge »...)

 

- la situation "SYMBOLIQUE", qui donne corps à son Imaginaire dans le monde familial: les parents peuvent accepter la phase régressive, en la limitant dans l'espace et le temps, et EN DISANT CLAIREMENT QUE C'EST DU JEU, "POUR DE SEMBLANT", "POUR DE FAUX".

 

 

Exemple: « tu es fatigué(e)? OK, on va jouer le bébé! » :la mère prend alors une attitude de « mère de bébé » : "On dirait que tu redeviens un moment bébé et moi maman de toi bébé!":la théâtralité, surjouée par la maman et l'enfant, VA OEUVRER COMME CATHARSIS, et en général l'enfant une fois bien régressé dans des moments spécifiques répétés .... se lasse de ce "sur-jouage" et passe à autre chose...

 

 

Pour mémoire, c'est le même processus qui permet aussi à un enfant de "dépasser" une phase agressive (par rapport à la Mère, le Père, un cadet, etc....) c'est ce que l'on nomme l'élaboration du champ symbolique.

De même, jouer à la dînette, "faire comme si", ""pour de faux": cela fonctionne si les limites d'entrée et de sortie de cet espace ""théâtralisé" sont NETTES (on joue.... & on arrête de jouer).

 

N.B. Le même « surjouage » peut permettre de réguler les conflits conjugaux, voire... sociaux; dans cette optique, les « mises en scènes » des grèves, des manifestations participent sans doute de rituels symboliques... sauf quant une blessure ou une mort viennent rappeler que le RÉEL peut faire irruption au coeur même du SYMBOLIQUE. Les manifestations de 68, avec des étudiants plutôt « joueurs » et des CRS conscients de Charonne (morts réels en 62!), n'ont pas donné lieu à des blessures graves: les manifestations actuelles, les types d'armement et d'affrontement, restent flous quant au «rituel théâtralisé » et à l'affrontement «réel »

PS le dernier point, caricatural, sera prochainement précisé et éclairé...

 

 

 

 

Published by taneb
commenter cet article
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 21:00
Published by taneb
commenter cet article
2 mai 2010 7 02 /05 /mai /2010 17:29

Support  ".pdf" (2ème version...) d'une conférence à des parents et professionnels de la petite enfance.

PetiteEnfance PetiteEnfance

 

AUTRE VERSION, à destination de PROFESSIONNELS DE LA PETITE ENFANCE: des ajouts, et un point de vue plus "institutionnel": PetiteEnfancePRO PetiteEnfancePRO

 

 


Argumentum:

Qu'en est-il de la "communication" de la Loi, entre le monde adulte et le monde de l'enfance?


QU'EN DIT LE MYTHE?

Actéon transgresse plusieurs "LOIS" :

- il chasse en forêt "vierge" (NB.: Artémis n'est pas vraiment déesse de la chasse, mais de la FRANGE qui sépare forêt "vierge" & forêt "apprivoisée") SANS PROTOCOLE

- il contemple le spectacle du "sacré" et du "privé"(Artémis se baignant avec ses suivantes) SANS PROTOCOLE

- il mêle les fonctions ("chasseur" & "mateur" "amateur" de femmes)

- il apparaît dans un Temps incongru

Pour ces transgressions, il subit la colère d'Artémis, est transformé en cerf (sa propre proie putative...), rejoint son animalité et... est mis à mort par ses propres chiens, qui NE LE RECONNAISSENT PLUS (il est donc "ALIÉNÉ")...


Amusez vous bien!


Le suite suit:

 

IL Y EUT UN DÉBAT ASSEZ HOULEUX SUR LE "SEUIL"...

En voici les composantes, sans doute un peu caricaturées pour les rendre lisibles. Vous remarquerez -comme quoi il est fécond d'échanger avec des professionnels intelligents qui "pensent" leur Pratique-  qu'une voie vers une SYNTHÈSE est possible.....

 

PS   toutes les contributions sont les bienvenues.....

 

texte réléchargeable en ".pdf": 

SEUILS SEUILS

 

 

 

texte lisible sur écran:

 

 

SEUILS: LES THÈSES EN PRÉSENCE



1/ THÈSE « MODERNE »:

« Moderne » au sens où elle est de mise partout, avec de beaux efforts des Institutions, de nombreux dispositifs (visites, journées portes ouvertes, stages d'immersion, etc....)


Il faut accompagner l'enfant dans les divers passages (crèche / école maternelle / école primaire / collège / lycée)


OBJECTIF: LIMITER LES ANGOISSES de « l'entre deux » (l'enfant est privé de ses repères antérieurs et ne connaît pas encore ses nouveaux repères)


MOYENS: « apprivoiser », en les « parlant » et les visitant:

  • - les lieux, l'espace (volume, fonctions, orientation...)

  • - le temps (découpage de l'emploi du temps, nouvelles séquences...)

  • - les fonctions (qui fait quoi?...)

  • - les usages, les exigences, la LOI


Le « passage », même si une partie de l'angoisse est toujours présente, est « en douceur », le monde adulte (individus & Institution) se plaisant à conclure: « passage SANS PROBLÈME », « IL/ELLE S'EST HABITUÉ-E VITE »


NB. J'espère ne pas avoir caricaturé cette position et ne pas m'être laissé emporter par le feu politico-polémique..... si c'était le cas, envoyez moi vos contributions!



2/ THÈSE « CLASSIQUE »

« Classique » parce qu'elle correspond à ce que nous en disent les Ethnologues Anthropologues qui travaillent sur... des millénaires.


Il faut que l'enfant perçoive

  • - la douleur de l'épreuve,

  • - l'angoisse de perte de l'état antérieur

  • - la valeur du nouvel état

Je rappelle ici l'éclairante métaphore de F. DOLTO: le homard, pour grandir, à besoin de perdre son ancienne carapace trop petite, de survivre, un temps difficile (!), sans carapace, puis de fabriquer sa nouvelle carapace « de grand »...


OBJECTIFS: FAVORISER L'APPRENTISSAGE DU DEUIL, DE L'IMPROMPTU, DE L'ACCIDENT, ET..... DU TEMPS ÉVOLUTIF (« Panta rheï », tout coule, comme dit HÉRACLITE) et apprendre à vivre « l'entre deux », la béance.


MOYENS:

  • - « parler » l'obligation de MUER, comme une « destinée humaine »

  • - décrire les étapes (Passé / Présent / « Entre deux » / Futur proche / Futurs lointains...)

  • - « parler » la difficulté de l'épreuve

  • - « sacraliser » et « ritualiser » l'épreuve

  • - bien évidemment, sécuriser (MAIS... PAS TROP!!!!!!!!!!!)

  • - accompagner ... DE LOIN (dans les épreuves à venir, l'individu est « seul », au sens où c'est bien LUI qui « éprouve » la douleur physique, la peine, le chagrin, ...)

  • - « sacraliser », une fois le seuil franchi, LE NOUVEL ÉTAT (« tu es grand, maintenant »...); l'accession au nouvel état peut être marqué par un rituel ou un objet symbolique (cf. l'expression « marquer le coup »): fête, cérémonial, remise d'objet (ex: dictionnaire, médaille, « look » nouveau, etc...)

  • - dire l'exemplarité de ce difficile passage (« pour être encore plus grand, il y aura d'autres seuils, d'autres épreuves »)...


Le « PASSAGE » est donc présenté comme « se passant mal » MAIS avec une issue favorable et plaisante: la « dénégation de la douleur » me semble dangereuse, elle amène à se méfier de tout risque (forcément, on ne sait plus l'affronter  sans étayage); en ce sens, la multiplication des demandes de consultation psychologique pour... chagrin d'amour, la frilosité sociale (demande d'aides, judiciarisation, « PRINCIPE DE PRÉCAUTION ») me semblent témoigner d'une ABSENCE DE SAVOIR-PASSER LES SEUILS...


Le débat dépasse largement notre problématique professionnelle....




3/ SYNTHÈSE?


Après réflexion, il semble qu'on puisse à la fois

  • - accompagner l'enfant en l'apprivoisant au nouvel état

  • - le laisser partiellement « digérer » SEUL ses nouvelles pratiques

  • - ne pas dénier la difficulté

  • - valoriser/sacraliser le nouvel état

  • - SURTOUT, utiliser la préparation de ce seuil pour TISSER DES LIENS ENTRE LES INSTITUTIONS ET LES PERSONNELS: l'idée est d'élaborer ou de préciser un ensemble de PRINCIPES COMMUNS et de laisser possibilité de règlements et usages spécifiques.



Cela revient à réitérer la constitution d'une « MORALE », articulée sur DEUX AXES:

  • - des « impérarifs catégoriques » UNIVERSELS (ex: « ne pas toucher à l'intégrité d'autrui », etc...) = LA LOI, L'ÉTHIQUE

  • - des règlements spécifiques, PARTICULIERS à une Institution ou... à une personne (cf. « n'allez pas dans le préau! », les participants à la conférence comprendront...)


                                                                                                                               Bonne réflexion.......






Published by taneb
commenter cet article
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 19:52

Conférence un rien provocatrice, aux arbitres de Foot.... foot foot


Argumentum:

tous les sports sont fondés sur une frustration, une castration.

le foot prive le joueur de l'organe le plus subtil et efficient de l'Homme: LA MAIN


Si L'ÉTAYAGE DE LA LOI ET DU PLAISIR N'EST PAS FORMIDABLEMENT ASSURÉ, IL RISQUE DE DÉRIVER EN VIOLENCE ET RÉIFICATION.....


À méditer...... 

Published by taneb
commenter cet article
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 22:52

Problématique: vaut-il mieux être un "groupe de circonstance", "conjoncturel", partenariat de mercenaires fonctionnels, OU se donner une Institution groupale IDENTIFIABLE, institutionnelle, structurelle, statutaire mais... lourde????


Petite boîte à outils pour agir..... DynamiqueGroupe DynamiqueGroupe

Et résultats bruts (le traitement va suivre...) d'un brain storming à l'accouchement... prudent! gestation gestation


P.S.  Sur la phrase de Shakespeare, petite remarque de psy: elle se "lit" de deux manières:

- "to be or not to be, that is the question"

- "to be or not,  to be, that is the question".

Aviez vous vu le second sens? il remet tout en question......


Morale: essayez plusieurs récits de "la même" histoire......


Hi hi hi!!!!!!

Published by taneb
commenter cet article
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 18:05

Voici le support d'une conférence-débat sur "L'autorité", axée sur la problématique du "NON", de ses diverses mises en oeuvre et... de ses absences  ordre flou ordre flou    .(ancienne version: AUTORITÉ 3 AUTORITÉ 3)

NB L'approche est clinique, donc... vous retrouverez là des éléments constitutifs d'autres analyses.

Pour tout commentaire, critiques, demandes de précisions: utilisez les commentaires ou écrivez directement à taneb@mac.com

Bonne réflexion, et, surtout, bonne mise en oeuvre... 

Published by taneb
commenter cet article
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 12:17

... Petite boîte à outils idoine, pour décrypter et, peut-être, moins être niais devant de si sidérantes prestations...

COURS GÉNÉRAL:  CommGlobal3-copie-1 CommGlobal3-copie-1

PROBLÉMATIQUE (EXEMPLES) : Problématique2 Problématique2 PLUSIEURS "SLIDES CONCERNENT LE RAISONNEMENT ET... A NOTE DE SYNTHÈSE!
À TÉLÉCHARGER ICI:
  grilles grilles

ICI : mode d'emploi général   comment-rediger-une-synthese comment-rediger-une-synthese
ICI   plan MODE   CNAM4 CNAM4
ICI   Intro-type    intro4 intro4   cnam 5 cnam 5
ICI   Stat suicide (tableau p.4)   suicideStat2 suicideStat2

ICI , travail sur la corrida & outils supplémentaires:  Corrida Corrida    CORRIDAarg CORRIDAarg
AMUSEZ VOUS BIEN!

PS N'oubliez pas de "penser binaire"( dans ce genre d'exercice....): exemples de couples de concepts:
nature/culture
responsabilité individuelle/prise en charge institutionnelle
libre-arbitre/obligation

 

centralisé/décentralisé
quantitatif/qualitatif
début de réalisation (enthousiaste et "rentable)/situation dégradée par la routine...
prévention/répression
ponctuel/pérenne
ETC..........
 

 


OCTOBRE 2011:

 

Piochez dans les documents ci dessus, et travaillez sur les articles ci dessous: (envoyez-moi une synthèse de chacun: MOTS CLÉS, CLASSÉS EN "FAITS" / "ARGUMENTS" /"DÉCISIONS"...)

Societe Ecole Societe EcoleMonoparentaliteDelinquance MonoparentaliteDelinquanceDroitNaturel DroitNaturelJugeDeProximite JugeDeProximite , ,  CoutStressProfessionnel CoutStressProfessionnel

 

sujet de synthèse: (à travailler en novembren sauf... celle qui y est obligée!)  sujetNdSynt sujetNdSynt

autre sujet:  Sjt2006-att-ter Sjt2006-att-ter   

un autre (rhaa lovely):  sjt-Police sjt-Police

un autre:  SjtTAabac SjtTAabac

d'autres:  Accouchement X Accouchement X  EmploisJeunes EmploisJeunes  LegislationHandicap LegislationHandicap

GensDuVoyage GensDuVoyage       Intercommunalité Intercommunalité   MaisonDesServices MaisonDesServices

...pour les addict(e)s:

 http://www.cdg61.fr/concours/annales/annales_concours.html

 

NOTES DU 24 OCTOBRE (et veuillez excuser encore ma bévue temporelle... et rassurez-vous, l'heure "perdue" sera restituée!!! note synthèse 24oct note synthèse 24oct


PS: travaillant sur "les erreurs", je n'ai aucun sentiment de "supériorité" ni de "mépris" à vous signifier les vôtres: à lire d'autres pages de ce site, vous verrez que JE DISSOCIE TOTALEMENT LE "PERFORMATIF" DE "L'AFFECTIF". Pour faire court, il y a une technique, vous le la connaissez pas, il y a des "éducatifs", comme pour tout apprentissage, je vous les suggère comme méthode d'entraînement, ce n'est que de la "RHÉTORIQUE" qui n'a aucun, mais vraiment aucun rapport avec l'estime (ou la non-estime!) que j'ai de vous!

Seriez-vous musiciens, sportifs en formation, que j'aurais la même  posture: il faut de l'entraînement, pour que l'essentiel, devant un concours ou une prestation à assurer, soit de l'ordre de la "mémoire procédurale".

Après 20 problématiques, dans des univers différents, vous saurez faire!

 

COURAGE!

 

PS je vous conseille d'utiliser un logiciel de "Mind Mapping" (il en existe des gratuits pour PC, Linux & Mac) pour organiser aisément vos PROBLÉMATIQUES.

ICI, UN EXEMPLE, effectué avec "MindNote": MODE MODE  . Vous remarquez que ladite problématique s'articule sur des "sciences" (ou des "approches") complémentaires tout en abordant des oppositions (donc des... "OU"!)

VOUS POUVEZ DONC M'ENVOYER VOS PROBLÉMATIQUES ÉLABORÉES AVEC DE TELS LOGICIELS, EN LES "TRADUISANT" EN ".pdf

D'avance MERCI!

 

Notes du 22 Novembre (essentiellement, la mise en place de l'éventail des approches, des Sciences "dures" aux Sciences humaines... Et souvenez-vous que notre cerveau est "plastique": l'ENTRAÎNEMENT est payant, la maîtrise d'une problématique est du même ordre que le lancer de fléchettes ou la pratique d'un instrument de musique ou... la conduite automobile!  NotesCours NotesCours

 

PROSTITUTION:  NotesProstitution NotesProstitution PROSTITUTION PROSTITUTION ProstitutionFrance ProstitutionFrance assises prostitution 2009 assises prostitution 2009 Mondialisation de la prostitution Mondialisation de la prostitution ProstitutionMonde ProstitutionMonde

 

23 JANVIER:  notes de JP: 23janvier2012 23janvier2012

textes:  

Published by taneb
commenter cet article
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 22:29
De quoi cogiter aux justes problématiques.....
À vous l'analyse...

1) article : commission de janvier 2010   
Voile Voile
2) rapport de la commission Stasi (2003) 
LAICITE2003 LAICITE2003
Published by taneb
commenter cet article
24 janvier 2010 7 24 /01 /janvier /2010 19:09
Le clivage pré-ado / ado étant quasi ignoré, alors que la clinique et le travail de terrain rendent cette perception aiguë, voire difficultueuse, voici la présentation d'une conférence là dessus...
As usual, les commentaires et questions sont les bienvenus...

PS  Il y a des redites par rapport à la conférence sur l'ADOLESCENCE....
Bonne réflexion!
Le document est à télécharger ICI: PRE-ADO2 PRE-ADO2
Published by taneb
commenter cet article
13 janvier 2010 3 13 /01 /janvier /2010 15:59

Pour les patients -document assez lourd!, 5,5Mo!- (non, je ne parle pas des personnes en souffrance, encore que....  certaines pathologies sont enkystées dans des axiomes pervers et des concepts opératoires toxiques....) et les AUDITEURS CNAM (en fin du bidule, les pages sur la bienheureuse NOTE DE SYNTHÈSE!!!!!!).
C'est du condensé: pour la chair et les épices, me demander.....

Savoureuse lecture! 
L'objet se télécharge ICI:

   CommGLOB CommGLOB

nouvelle version: CommGlobal2 CommGlobal2

Published by taneb
commenter cet article
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 13:38
Support de la conférence sur l' ADOLESCENCE: ce n'est donc qu'un squelette, la chair est dans le souvenir des  explications, commentaires et chemins de traverse...
Si vous voulez des précisions, n'hésitez pas... en citant le numéro de la page qui vous interroge.
Bonnes réflexions.
Le texte se télécharge ICI: ADOLESCENCE ADOLESCENCE NB Cette version comporte quelques modifications, suite à des questions sur "L'HOMOSEXUALITÉ DE MEUTE", qui joue un rôle d'identification, et correspond à un mécanisme structurel.
Le débat portait sur le clivage entre une "homosexualité d'identification structurelle" ET une "vraie" homosexualité, qui BIEN ENTENDU N'EST PAS UNE POSTURE!!!!!!
Un articulet suivra là dessus... 

PS    "sc": suffixe "itératif", qui indique un CHANGEMENT D'ÉTAT (cf. phosphorescence, luminescence, sénescence, dégénérescence, obsolescence, tumescence, turgescence et....) 
Published by taneb
commenter cet article
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 13:32
Après avoir inauguré "SOL INVICTUS" (et oui, les chrétiens se sont subtilement -?- greffés sur l'immémoriale sacralisation du solstice...), je vous souhaite à tous et toutes d'ADVENIR: notre cher Rimbaud affirme "Je est un autre", alors... devenez cet Autre, "DEVIENS QUI TU ES" (Nietsche)... Dit autrement, explorez l'entièreté de votre "VIRTUS"... en tâchant de rebouter les fils jadis jallis et un rien érodés par les grisailles d'un temps trop poreux...
voeux 
Published by taneb
commenter cet article
29 novembre 2009 7 29 /11 /novembre /2009 09:52
Petite fiche simple: voici ce qui à terme abîme, instrumentalise, amenuise, voilà ce qui préserve le SUJET PENSANT, roseau finalement solide parce  -et par ce- qu'il peut DIRE, IMAGINER, SYMBOLISER....
Ceci est une version dense, caricaturale, chacun(e) de vous a le nécessaire loisir d'amender de nuancer...
Mode_d-emploiGlobal.pdf Mode_d-emploiGlobal.pdf

PS: si vous avez quelques difficultés de laboration métaphorique, usez de cette "machine" ici:
  PORTRAIT-CHINOIS.pdf PORTRAIT-CHINOIS.pdf
Published by taneb
commenter cet article
21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 17:43
Émoi à constater que la Violence Institutionnelle peut tuer!!!!!! Les media, les politiques, le "grand public" (où est le "petit"?) découvrent ce qui est analysé depuis longtemps, mais un rien "tu"...
Assez comique, le soudain intérêt pour la chose clinique, une fois les ex vedettes (pas si "ex" que cela, d'ailleurs... ça phoenixe avec la rage des termites...) expertes en finances et management de pointe (con)vaincues par la fêlure ("failure", jeu de mot bilinguiste...) du RÉEL...

Donc, reprenons les outils adéquats:
qu'est-ce qui abîme ASSURÉMENT les êtres, dans le monde du Travail et ailleurs.
Ci joint le PowerPoint (en .pdf..) d'une conférence là dessus: le principe de l'analyse est simple:

SI L'INSTITUTION (ENTREPRISE, FAMILLE, ÉCOLE, ETC...) REPRODUIT UN TRAUMA INITIAL "NON TRAITÉ", UN PERVERS "EFFET DE SEUIL"  RÉACTUALISE LA DOULEUR ANCIENNE, EN LA MULTIPLIANT!!!!!!

Bref, méditez.....

TRIPALIUM2.pdf TRIPALIUM2.pdf  
Published by taneb
commenter cet article