Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2008 6 06 /12 /décembre /2008 15:10

PÈRE « EN TOC »? OU COMMENT ÊTRE « TROIS EN UN »...


« Ἀνὴρ γὰρ ἐν δείπνοις μ´ ὑπερπλησθεὶς μέθῃ

καλεῖ παρ´ οἴνῳ πλαστὸς ὡς εἴην πατρί ». (SOPHOCLE, Oedipe-Roi, v. 780-1)


« En effet lors d'un repas un homme  saoûl m'appela, dans l'excès de l'ivresse : « fils en toc » (littéralement, « façonné, modelé comme de l'argile, feint », et non pas « supposé », comme lu dans la plupart des traductions) »


Ce mot va amener Oedipe à douter, à chercher ailleurs (à Delphes, de la bouche ambiguë de la Pythie) une « VÉRITÉ » autre que celle qu'il vit avec ses PARENTS, à Corinthe. Cette recherche – qui se termine par un meurtre, un inceste et quatre morts violentes (les enfants de cette union!), est le paradigme des problématiques actuelles: « Qui est mon VRAI Père? » « Tu n'es pas mon VRAI Père! »  « C'est mon beau-père, pas mon Père... », etc...


Le Mythe et Sophocle avertissent que si l'on cherche du « VRAI-RÉEL » au lieu d'accepter le « VRAI-SYMBOLIQUE », ça enfle et se finit en TRAGÉDIE, figure esthétisée de la Douleur extrême. 



Clarifions donc!

Nos camarades ethnologues et anthropologues ont décrit TROIS FONCTIONS:


- le « PLANTEUR », géniteur choisi par la Mère (par son « cerveau reptilien », pour assurer au mieux la survie de l'espèce en pérennisant des qualités de robustesse et d'intelligence? c'est une des thèses actuelles, centrée sur la phylogénèse) ou imposé par le corps social (même argument: la Loi et l'usage superviseraient au mieux le brassage génétique et la dilution des névroses)

- le « PAPA », qui accompagne la mue de l'enfant, l'instruit par le jeu, aide, console, avec un lien de tendre connivence (ce peut être un oncle, un grand frère ...)

- le « PÈRE », en général plus vieux, qui administre la maisonnée (tribu, « genos », « gens », famille...), dit la LOI et le règlement, dispose du monopole de la Violence légale.


NB: Il s'agit de « fonctions SYMBOLIQUES », non de « fonctions RÉELLES» sexuées; même si c'est en débat actuellement, ces fonctions peuvent à mon sens être tenues et assumées aussi bien par un « homme »  que par une « femme », sauf la première, vous l'aurez remarqué... Bref, NE CONFONDONS PAS PHALLUS -instance symbolique- ET PÉNIS -modeste bout de viande- lol!




Cette clarification est essentielle pour éviter le FLOU ENTRE « AFFECT, HUMEUR » ET « LOI »:  l'enfant peut, si les fonctions sont claires et associées à des codes spécifiques (gestuels, paroles, rituels, protocoles), avoir accès à la LOI et aux sacrifices qu'elle impose quant à la satisfaction de ses Désirs immédiats ET jouir des nécessaires étayages (complicités, tendresses, etc...) sans être perdu dans des injonctions hystérisées et des tentations de réponses toutes aussi hystérisées (signifiants apparents en hiatus complet avec les signifiés originels, clivages ingérables entre l'injonction "rationo-légaliste" et l'injonction "affective", du style "Tu as le droit de faire ceci, mais cela me fait beaucoup de peine!")



La difficulté actuelle est notre DÉSIR DE REMPLIR LES TROIS FONCTIONS EN MÊME TEMPS: l'Idéal serait de pouvoir instantanément, en fonction de la demande, passer d'une POSTURE à une autre, être clown à 17h et Moïse à 19h: malheureusement nous sommes, pauvres parents, soumis à nos autres « postures obligées » (sociales, familiales, caractérielles), dont l'inertie contamine le choix. Nous voilà donc souvent « à contre emploi », à dire la Loi avec le gestuel du complice, ou à jouer avec le profil du garde chiourme ou de l'enseignant (mes enfants vont hurler de rire...)...


En ce sens, les « familles recomposées » sont la reproduction des « familles archaïques », recomposées « de fait » (vu la pyramide des âges jusqu'au début du XXème siècle, l'espérance de vie d'un couple n'a guère dépassé 7-9 ans!, et le droit romain prévoit les droits des enfants du... 7ème lit!...)

Faut-il alors « recomposer » systématiquement? (Lol!) Bien évidemment non!

Mais qu'au moins lesdites fonctions soient mises en scène de manière claire...


CONSEIL DONC AUX PÈRES: DEVANT UNE GLACE, PEAUFINEZ TROIS PERSONNAGES

- ADONIS, BEL AMANT DÉSIRABLE ET PLANTEUR (sic!)

- TINTIN OU MAC GYVER, BON COPAIN EXPÉRIMENTÉ

- MOÏSE, BON PÈRE PAS VRAIMENT COMMODE (les Tables de la Loi, le Sinaï, la tronche de Charlton Heston...)


SI EN MOINS DE TROIS SECONDES VOUS PASSEZ D'UN RÔLE À L'AUTRE, VOUS AUREZ DES ENFANTS PAS TROP ESQUINTÉS...

PS: la présente problématique peut être à méditer par les enseignants, les éducateurs et les soignants en charge de jeunes enfants; les fonctions "2" et "3"' correspondent à des DISTANCES différentes, à des statuts différents.

PS2  : la même problématique se rencontre en Hôpital Psychiatrique, quand des soignants doivent trouver la bonne distance entre "EMPATHIE " (position "2") OBJECTIVATION (POSITION "3")

 







Partager cet article

Repost 0
Published by taneb
commenter cet article

commentaires