Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • taneb
  • psychanalyste / helléniste / marin / père / grand père / jazzeux   / professeur / clinicien / époux/ motard / épris /
  • psychanalyste / helléniste / marin / père / grand père / jazzeux / professeur / clinicien / époux/ motard / épris /

 

BsaBlueStarWeb

 

violoncelle.jpg

 

Renault_4CV_3.jpg

 

MachIII.jpg

Recherche

ARTÉMIS

Artemisjpg

Doisneau/baiser/fragment

Doisneau---bacio-hotel-de-ville.jpg

Pages

Petit temps...

passagersvent.jpg

Modigliani...

Amadeo_Modigliani_062.jpg

Aïki-do

Kiyota2004Katana.jpg

 

aikido.jpg

8 septembre 2008 1 08 /09 /septembre /2008 20:52

Mot envoyé après une série d'entretiens avec des parents d'élèves de Maternelle, en déshérence de "pistes" pour "éduquer" / "élever" leurs enfants (crises violentes, passages à l'acte, cruauté, scénarios incompréhensibles, bref toutes les FIGURES DU MALHEUR...)

 

 

 

 

 

 

Madame, Monsieur,

voici, comme promis, les « mots-clés » qui permettent de mieux analyser, comprendre et modifier les comportements de nos enfants et… les nôtres, éventuellement.

Je souhaite que cette petite « boîte à outils » vous soit utile, et que vous puissiez vous-même la critiquer, la préciser, la corriger, en fonction de votre propre expérience. Il n’y a pas UNE méthode idéale pour élever, éduquer et instruire les enfants, mais nous pouvons repérer et éviter, autant que nous le pouvons, ce qui les abîme…

 

Cordiales salutations

 

 

 

 

LOI

- on l’exprime clairement, avec les MÊMES mots, la MÊME attitude

- on essaye de garder un ton ferme, sans « mauvaise humeur » ni « sentiments »

- on ne la justifie pas (« c’est comme ça », « ça ne se fait pas », « c’est interdit ») : autant quelques interdits peuvent s’expliquer (ex. : sécurité, prudence, attention), tout ce qui est de la MORALE (respect d’autrui, des biens, des usages…) DOIT s’appliquer directement sans discussions

 

 

HUMEUR

essayons de ne PAS MÊLER « mauvaise humeur » et « expression de la LOI » : les enfants obéiront peut-être, mais davantage pour éviter la mauvaise humeur, la colère que PARCE QU’IL FAUT OBÉIR À LA LOI: ils risquent plus tard de n’être sensibles qu’au RAPPORT DE FORCES, qu’à la violence, verbale d’abord, physique ensuite

 

 

 

FLOU

- c’est sans doute ce qui fait le plus de mal (à l’enfant et… à l’adulte) : le pire pour l’enfant est de ne pas

COMPRENDRE si la remarque qu’on lui fait est « JUSTE » (= liée à la LOI nettement définie et répétée) ou « INJUSTE » (= liée à la mauvaise humeur, à l’exaspération de l’adulte)

- de même, les paroles d’AMOUR sont indépendantes de tout discours de LOI : tons, gestuels, situationsdifférents ; DIRE LA LOI, CE N’EST PAS LA MÊME CHOSE QUE DIRE UNE PAROLE TENDRE

 

 

 

CÂLIN

ESSENTIEL ! même après une sanction, ne JAMAIS LE SUPPRIMER : l’enfant doit comprendre qu’il est critiqué, sanctionné pour ce qu’il FAIT, non pour ce qu’il EST, et qu’il est aimé pour ce qu’il EST, non pour ce qu’il FAIT

 

P.S. Cela nous/vous amènera souvent à changer de comportement, d'attitude, de gestuel, de voix même: les ex-enfants savent encore "jouer"!

 

Partager cet article

Repost 0
Published by taneb
commenter cet article

commentaires