Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • taneb
  • psychanalyste / helléniste / marin / père / grand père / jazzeux   / professeur / clinicien / époux/ motard / épris /
  • psychanalyste / helléniste / marin / père / grand père / jazzeux / professeur / clinicien / époux/ motard / épris /

 

BsaBlueStarWeb

 

violoncelle.jpg

 

Renault_4CV_3.jpg

 

MachIII.jpg

Recherche

ARTÉMIS

Artemisjpg

Doisneau/baiser/fragment

Doisneau---bacio-hotel-de-ville.jpg

Pages

Petit temps...

passagersvent.jpg

Modigliani...

Amadeo_Modigliani_062.jpg

Aïki-do

Kiyota2004Katana.jpg

 

aikido.jpg

6 septembre 2008 6 06 /09 /septembre /2008 16:21



 

APPROCHE -SCHÉMATIQUE!- DES FONCTIONS PARENTALES

 

Sources:

 

la Clinique: si ces conditions sont biaisées, voire absentes, à terme on trouve de la pathologie, c’est-à-dire de la souffrance: une difficulté pour l’enfant à “grandir”, à trouver sa place dans le monde, à être “intelligent” (= modifier le RÉEL si possible -en s’en donnant les moyens!-, OU s’y modifier avec souplesse, en compensant ses frustrations pas du SYMBOLIQUE), à accepter la différence, l’échec, l’inopiné et la nouveauté.

 

les diverses Mythologies qui, en proposant des “pédagogies de vie -pour l’Individu et le Collectif-, proposent toutes (voire “imposent”) la PROHIBITION DE L’INCESTE, condition nécessaire à la continuation des générations sans être inhibé (écrasé) par la génération précédente

 

 

En bref:

 

FONCTIONS MATERNELLES

“couver, protéger, narcissiser, pérenniser un “nid” refuge, nourricier, contra phobique, établir une LANGUE -toujours qualifiée de “maternelle”!!! PRIVÉE...  Corollaire: risque d’enfermement, de castration de possession, d’emprise totale, de manipulation, de contrôle: le “Moi” de l’enfant est “insubstanciel”, téléguidé par d’efficaces contrôles d’autant plus pervers qu’ils sont invisibles (Mères “intelligentes” pleines de bonnes intentions...). Risques majeurs: anorexie future, comportements suicidaires, oppositions féroces àl’adolescence sans que le Moi de l’enfant puisse “digérer” sa mutation)

 

 

- FONCTIONS PATERNELLES:

- “enlever” l’enfant à la sphère utérine, au nid, lui apprendre le monde l’étrangeté l’inopiné le risque, les codes plus universels

apprendre la multiplicité des “codes & usages”, par des rituels étrangers à ceux de la Mère.

 

 

CODES:

l’enfant DOIT comprendre et maîtriser rapidement 3 puis 4 codes:

 

a) le code maternel, et ce dès la naissance (puisqu’il est le seul, essentiellement non verbal, impérieux et ... impérialiste (!)

 

b) le code paternel, (surtout vers 2/3 ans), différent (pas le même toucher musculaire, pas les mêmes gestuels, pas la même gestion de l’espace, du temps, de l’intensité sonore etc...

 

c) le code “familial” (père + mère + enfant), avec des rituels spécifiques 

 

d) le code “extérieur” (nounou, puis école, etc...)

 

 

 

 

DIALECTIQUE DES CODES

 

Il est LÉGITIME que la Mère soit “impérialiste”, il est tout aussi LÉGITIME que le Père s’approprie son enfant (se fasse adopter par lui!), dans des temps et des lieux et des rituels spécifiques.

En l’occurence, et sans entrer dans les détails, il serait bon que la Mère s’en aille (au moins 24h dans un premier temps!- pour que le Père ET l'Enfant aient le loisir -et le PLAISIR- d’élaborer ensemble tout l’arsenal de rituel structurant, spécifiques.

Autre avantage de cette suggestion: elle permet au Père de s’approprier sa Fille, du moins de l’apprivoiser, ET à la Mère de se constituer autrement que comme “Mère”, dans une dimension personnelle (« FEMME! »).

Voilà de quoi réfléchir, et surtout agir!

Amusez vous bien!

Cordial salut

Partager cet article

Repost 0
Published by taneb
commenter cet article

commentaires